Découvrez le Pôle France qui forme l’élite du surf français – BLOG
Acheter
en ligne
Essayer
en magasin
Découvrez le Pôle France qui forme l’élite du surf français

Vive le surf français! Découvrez le Pôle France qui forme l’élite du surf français. Nos sept espoirs français, ils ont 14, 15 ou 16 ans et s’appellent Hina Conradi, Maëlys Jouault, Kepa Housset, Maël Laborde, Noé et Thomas Ledée et Nicolas Paulet. Scolarisé.e.s au Pôle France de Surf, la structure d’accès de Haut Niveau de la Fédération Française de Surf, ils ont la passion du surf et l’ambition dévorante.

Comme tous les adolescents de leur âge, leur année scolaire se clôture ces jours-ci avec le brevet des collèges, mais pour le Pôle France l’examen final se composera aussi de grandes compétitions sportives (Pro junior à Cap Breton mi-juillet)

En attendant le palmarès final – et les résultats scolaires, découvrez le Pôle France qui forme l’élite du surf français .

Voila les espoirs français du surf, leurs ambitions, leurs meilleurs spots de surf, leur philosophie de vie, etc et découvrez-les en musique avec  leur playlist pour Divacore “Vive le surf français!” pour un avant-goût de vacances.

Attention. Très grosses vagues en vue. Ils envoient du lourd nos surfeur.se.s français.e.s.

Où en est le surf français ?

Découvrez le Pôle France qui forme l’élite du surf français.

Bientôt les vacances pour le Pôle France de Surf, on a eu grand plaisir à accompagner la future élite du surf français pendant cette année scolaire 2018 2019 en musique et en voyage, et quelle promotion! A eux sept, ils cumulent déjà un palmarès de titres impressionnant et ils sont dotés d’une motivation et d’une ambition sans limite. Ils iront loin.

C’est à Biarritz, dans le Lycée André Malraux qu’est basé depuis 2014 le Pôle France de Surf. Rattachée au Ministère de l’Education Nationale, sous la responsabilité de la Direction Technique Nationale (Michel Plateau), cette structure scolaire accompagne les espoirs français du surf sur un cursus de trois années.

Encadré.e.s par ​la Fédération Française de Surf, les adolescent.e.s du Pôle France de Surf font preuve d’une maturité et d’une ambition remarquables piloté.e.s et coaché.e.s par Serge Lougarot (Coordi​​n​ateur​ ​et ​Responsable du suivi scolaire), Xavier Mondenx (préparateur physique) et Jean-Robert Vignes (Entraîneur).

Passionné de surf, Divacore renforce son soutien pour le surf français. Quel immense plaisir que de suivre le Pôle France et particulièrement cette prometteuse promotion 2018 2019!

Quelle est surprenante cette école située au bord de l’océan! Le programme scolaire s’y partage entre les cours, les vagues basques et celles des plus beaux spots de surf du monde et le mini skate park indoor construit dans l’enceinte-même du bâtiment. Le rêve pour beaucoup?

Certainement, mais la vie des nos espoirs français du surf n’est pas de tout repos car ils.elles visent le double objectif d’obtenir leur baccalauréat et d’être sélectionné.e en équipe de France; d’autant que depuis que le surf est au programme des Jeux Olympiques, la pression monte.

« Je serai de toute façon trop jeune pour 2020 confirme Maëlys Jouault. Mais pour les Jeux Olympiques de 2024 à Paris, ça donne envie, on est forcément tous très motivés ! »

« Même si, pour moi, à choisir, je préférerais le Pro Tour aux Jeux Olympiques. Les JO, ce n’est qu’une fois tous les quatre ans, même si c’est un gros événement… On voit déjà qu’il y a beaucoup plus de monde à s’intéresser au surf!» détaille Maëlys. Leur rêve à l’unanimité reste le podium ultime: c’est la plus haute marche mondiale qu’ils.elles convoitent tous.tes, celle du Championnat du Monde de la World Surf League pour compter dans la ligue des meilleurs surfeur.se.s du monde. Et ils.elles n’ont pas froid aux yeux.

Le Pôle France de surf c’est une année intense et rythmée par des cours, des stages sportifs et des compétitions; clairement, ça ne s’arrête jamais. Concilier les compétitions sportives et la vie scolaire n’est pas de tout repos. La motivation et l’ambiance jouent donc un rôle majeur pour accompagner les jeunes athlètes tricolores vers la professionnalisation de leur passion.

Au programme scolaire classique, il faut compter 16 heures d’entrainement physique hebdomadaire !
Etre en sport études ne se résume pas à surfer toute la journée mais plutôt devoir gérer des doubles journées entre les cours et les entrainements… sans parler des devoirs. C’est physiquement éprouvant et mentalement épuisant, mais aucun ne manque de ressource conscient.e de leur chance de réaliser leurs rêves comme surfer les plus beaux spots du monde à Hawaï et caresser l’espoir à terme de devenir Champion.ne du Monde !

Programme sportif de la semaine du Pôle France de Surf:
– 8h de surf par semaine (encadrées)
– 3h de physique 
– 2h de natation
– 2h de préparation spécifique et Kiné
– 1h de préparation mentale
Sans compter les temps de surf libre, le stretching, les week ends… les stages 

Le rêve de titre mondial a été réalisé par Pauline Ado, une « ancienne » du Pôle France, titrée Championne du Monde ISA en 2017 (International Surf Association) à domicile (titrée en 2018 Championne d’Europe Professionnelle, elle est en course pour le CT). Entre autres réussites issues du Pôle France, on compte parmi nos champions français Eduardo et Antoine Delpero (Champion du monde Longboard ISA), Johanne Defay (Top 5 Mondial), Tristan Guilbaud (Champion de France et Champion d’Europe par équipe 2015/2018, Vice Champion de France Open 2012, Top 8 Pro Junior 2010/2011)…

« Don’t put a limit on anything, the more you dream the further you get ” aime à citer Tristan Guilbaud, 28 ans, surfeur professionnel issu du Pôle France. A travers ce mantra de Michael Phelps, Tristan démontre son ambition et résume l’ambition des surfeur.se.s français.e.s pour qui rien n’est impossible. Bien que rivalisant difficilement face aux grandes nations du surf comme l’Australie, Hawaii ou les USA… faute à un climat rude en hiver, un effectif faible, des vagues capricieuses, de temps de surf…  le Pôle France se bat pour maintenir la France dans le TOP 3 mondial!

Entre Biarritz, Lacanau, Anglet, Hossegor, La Torche en métropole et les spots français de surf dans les iles telles que l’Ile de la Réunion, la Martinique etc, la France recèle des plus beaux spots du Monde et accueille parmi les plus belles compétitions de surf au monde. La magnifique cité balnéaire française Biarritz accueille régulièrement les plus belles compétitions mondiales (Mondiaux de Surf en 2017 et récemment Mondiaux de Longboard en juin dernier organisés par l’International Surf Association) et voit défiler régulièrement les plus grands surfeurs du monde (Kelly Slater, Laird Hamilton…).

 Vive le surf français !

Découvrez le Pôle France qui forme l’élite du surf français

Désormais au programme des Jeux olympiques d’été de 2020 à Tokyo, le surf a reçu ses lettres de noblesse sportive en étant reconnu discipline sportive olympique le 3 août 2016 à la suite d’une décision du Comité International Olympique à Rio de Janeiro.

Au 25 juin 2019, après les cinq premières étapes du CT 2019, qualificatif pour les Jeux Olympiques, les Français.e.s Jérémy Florès, Michel Bourez et Johanne Defay sont toujours virtuellement qualifié.e.s pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 et on les soutiendra pour aller loin dans la compétition.

C’est à l’issue de la saison que le Top 10 Messieurs et le Top 8 Dames éligibles se verront directement qualifiés pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. La compétition n’est donc pas finie alors vous aussi, soutenez nos sportifs français.

Chez Divacore, nous aimons le surf et les surfeur.se.s aiment Divacore.

En voyage, à l’entrainement, en préparation, les surfeur.se.s français.e.s apprécient les casques sans fil Addict de Divacore pour la qualité audio et pour le confort d’écoute : non seulement, ils sont beaux mais tellement performants avec leur autonomie de 30 heures et pratiques à emmener sur les meilleurs spots du monde car les surfeur.se.s sont de grands voyageur.se.s.

Tristan Guilbaud apprécie aussi les innovations de NoMad+ nos nouveaux écouteurs 100% sans fil. Liberté totale et le meilleur son sans fil sont indispensables dans tous les déplacements. Pari réussi pour les écouteurs bluetooth NoMad+, élus parmi les meilleurs écouteurs sans fil au monde!

Nos casques, écouteurs et enceintes sans fil sont appréciés par de nombreux athlètes et Champions tels que Jo-Wilfried Tsonga (tennis), Floria Guéï (athlétisme), Mirabelle Thovex (snowboard), Alexandre Orlowski (Voltige aérienne), Robert Pires (football), Sacha Balicco (snowboarder), Stéphane Molliens (tennis de table), Joffrey de Narda (course automobile) entre autres.c

Chaque surfeur.se du Pôle France est équipé d’un casque sans fil Haute Définition Addict, ils.elles ont tous.tes leur casque unique et personnalisé à leur nom! Choisi pour leur qualité audio, leur confort d’écoute, leur robustesse et leur design discret et élégant, leur casque Addict est devenu leur accessoire indispensable pour écouter leur musique, regarder leur vidéo, se détendre ou se concentrer! Ils.elles l’ont embarqué partout et nous avons voyagé par procuration et surfé les plus beaux spots au monde!

Afrique du Sud, Pipeline, Hawaï… nos jeunes espoirs du surf français ont beaucoup voyagé cette année scolaire et ils ont surfé les plus beaux spots de surf du monde! Que ce soit chez eux à Saint Leu (Hina est originaire de L’Ile de La Réunion), Cap Fréhel (région d’où est originaire Maëlys) ou la Martinique (d’où Maël est originaire), leurs meilleures surf sessions ils les rêvent à Barbuda, en Australie, Backdoor, Trestles, ou plus proche à Mundaka !

Découvrez les tricks préférés de la prometteuse élite du surf français

Faire un tube est l’une des meilleures sensations au surf ! Figure ultime en surf, le « tube » consiste à se retrouver dans le « barrel », c’est-à-dire recouvert par la lèvre de la vague ; c’est LA manoeuvre préférée de Noé Ledée surnommé « BG », Kepa Housset dit « Lakep », Thomas Ledée « Samy », Maël Laborde « Pirate » et Jean-Robert Vignes nommé « JR ».

Hina Conradi surnommée « Maria » s’éclate dans les « lay back »: cette figure consiste à s’allonger sur le dos lors d’un « cut back » (virage intérieur qui permet de revenir au contact de l’écume et de repartir dans le sens du déferlement de la vague) et à se relever.

Dans l’originalité, Nicolas Paulet dit « Paul » et Maëlys Jouault renommée « Claudette » apprécient tous deux le « carve » avec un goût prononcé de Paul pour le « air reverse ». Le «carve » désigne cette façon d’attaquer la vague en surfant exclusivement sur le rail: le surfeur cisèle la vague et taille des trajectoires avec sa planche de surf qui reste longtemps sur le rail.

Quand à Serge Lougarot dit « Tacchini », à lui la maitrise le « canard ». Cette technique permet de rejoindre le line-up et de passer sous la vague avec une petite planche de surf (shortboard) avant de prendre des vagues.

Il est temps maintenant de surfer la vague vous aussi! Alors mettez du son dans votre casque sans fil, vos écouteurs bluetooth ou sur votre enceinte nomade. C’est parti!

Passez en mode vacances et rêvez de vagues et de planches de surf avec la Playlist du Pôle France de surf, elle est à leur image, éclectique, dynamique et rythmée ! Hina Conradi, Maëlys Jouault, Kepa Housset, Maël Laborde, Noé Ledée, Thomas Ledée, Nicolas Paulet, Tristan Guilbaud, Serge Lougarot et Jean-Robert Vignes vous offrent leur morceau préféré pour vous souhaiter un bel été 2019.

Plongez dans l’ambiance de nos athlètes tricolores qui ne manquent pas d’ambition et méditez une de leur citation favorite « je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends ». Tout est dit!

Découvrez en musique le Pôle France qui forme l’élite du surf français c’est par ICI.

Saurez-vous reconnaitre le morceau préféré de chacun?

Calendrier CT 2019

Messieurs
9 au 22 juillet : J-Bay Open à Jeffreys Bay (Afrique du Sud)
21 août au 1er septembre : Tahiti Pro àTeahupo’o (Tahiti)
19 au 22 septembre : Surf Ranch Pro à Lemoore (Etats-Unis)
3 au 13 octobre : Quik Pro France dans les Landes (France)
16 au 28 octobre : Meo Pro à Peniche (Portugal)
8 au 20 décembre : Billabong Pipe Masters à Pipeline (Hawaii)

Dames
9 au 22 juillet : J-Bay Open à Jeffreys Bay (Afrique du Sud)
19 au 22 septembre : Surf Ranch Pro à Lemoore (Etats-Unis)
3 au 13 octobre : Roxy Pro France dans les Landes (France)
16 au 28 octobre : Meo Pro à Peniche (Portugal)
25 novembre au 6 décembre : Hawaii Pro à Maui (Hawaii)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *